Cette liste date de 1957. Je m'y suis penché des minutes à lire et relire nom après nom pour me rendre compte que toutes ces personnes avaient quelque chose en commun : 1) Ils refusaient d'être des chrétiens. Parce qu'ils avaient déjà compris avant l'indépendance qu'un africain qui devient chrétien cesse d'être lui-même pour devenir l'ombre de ce que le boureau a décidé pour lui. 2) Deuxième constatation : toutes ces personnes sur la liste ont finalement été trahies pour toucher la prime proposée par le bourreau. Cela montre une certaine analogie avec le mouvement de résistance des africains-américains où on apprend qu'au final, tout Noir qui tente de dire un seul mot contre le système d'oppression est immédiatement infiltré jusqu'à sa propre épouse et son entourage pour devenir un danger pour celui qui a osé s'opposer à l'oppression.
Lire le contenu