Je ne crois pas que la solution du poulet compétitif dans mon pays le Cameroun consiste à emmener l'Etat à emprunter au FMI pour payer les producteurs afin qu'ils baissent leurs prix. C'est une des solutions les plus idiotes aujourd'hui en vigueur dans mon pays. Il s'agit en clair d'endetter nos enfants et petits enfants de demain, pour faire manger le poulet aux camerounais aujourd'hui.  J'ai appris de ces petits secrets canadiens que lorsqu'on n'est pas compétitif, c'est la preuve qu'on n'est pas intelligent. Et à rien servira d'endetter nos générations futures pour nous éviter de reconnaitre que notre cerveau aujourd'hui ne tourne pas dans le bon sens pour comprendre pourquoi, un poulet congelé produit en France avec un coût de main d'oeuvre plus élevé peut coûter 2 fois moins cher sur le marché de Douala que le poulet de production locale, camerounaise. 
Lire le contenu