C'est la Chine qui interdit désormais les processeurs Intel et AMD dans tout ordinateur utilisé par la plus grande administration publique du monde. Immédiatement après cette annonce, ce sont les titres de ces deux sociétés qui ont chuté en bourse. Ce que je ne comprends pas, quelqu'un n'a pas pris la peine d'expliquer aux américains que si quelqu'un produit un million d'ingénieurs par an et toi seulement 10.000, c'est lui qui peut te punir en te privant de sa technologie et non toi ? Désormais, les deux principaux producteurs chinois se frottent les mains. La guerre stupide lancée par Washington se révèle une incroyable aubaine, pour décoller à partir des commandes de l'état chinois pour remplacer du système opératoire Windows par Harmony Os, aux microprocesseurs. Pour la suite des événements, je prévois quel Chine va passer à la vitesse supérieure de cette guerre économique, en imposant à tout ordinateur produit ou assemblé en Chine d'utiliser un processeur chinois, en lieu et place de Intel et AMD. Et c'est là que les Américains se rendront compte qu'ils se sont attaqué au mauvais ennemi. Le poule ne s'attaque jamais au renard sans y perdre des plumes.
Lire le contenu