De Nkongsamba à Kekem et puis Bafang, dans mon entourage, il n'y avait que des pauvres. Je savais très bien ce que nous les pauvres mangions. Mais je n'avais aucune idée sur ce que les riches pouvaient bien manger. Et pour moi, un ministre était un riche, tout au moins, il n'était pas pauvre comme nous. Donc, j'étais aussi curieux de découvrir ce que mangent les riches dans mon pays. D'habitude, la fouille des poubelles était très expéditive, à la recherche de seulement 2 choses : les bouteilles en verre et les bouteilles en plastique. Tout le reste ne m'intéressait pas. Mais ce matin là, c'est toute la poubelle du Ministre qui m'intéressait. J'ai attendu que le gardien soit rentré dans la villa, pour commencer mon exploration. J'ai d'abord collecté les bouteilles habituelles, mais cette fois-ci ce n'était plus de savoir si elles étaient en verre ou en plastique, mais ce qui était écrit sur les étiquettes. J'allais de surprise en surprise. La quasi totalité des étiquettes étaient des produits provenant de la France. Et pour moi c'était un choc irréversible. Au Cameroun, à l'époque, pour nous les pauvres il n'y avait pas beaucoup de choix de nourriture. nous nous contentions de ne consommer que ce que nous avions produit nous-mêmes. Et depuis ma naissance, je n'étais confiné qu'à consommer ce que nous-mêmes avions cultivé à la plantation. J'étais donc très loin d'imaginer que quelqu'un pouvait manger des aliments qui avaient voyagé par avion ou par bateau, de la France, jusqu'au Cameroun. Mais les jours suivants, ma surprise se transforme en rage. Je me demandais quelle lucidité pouvait avoir un ministre de la République dans la gestion des problèmes du pays avec tant de bouteilles d'alcool, surtout de Whisky importés d'Ecosse? Pour moi le plus inacceptable de toutes mes découvertes était la bouteille d'eau. Je me suis assis un instant à coté de la poubelle pour relire pour la 10ème fois que cette bouteille d'eau vide venait bel et bien de France. Et je n'arrivais pas à comprendre comment un Ministre de la République sur qui nous tous comptions pouvait boire de l'eau potable, pouvait lui boire rien que de l'eau importée de France.
Lire le contenu