Emmanuel Macron aime nous rappeler les 53 soldats français tombés au Mali. C'est à nous de lui rappeler les 43.000 soldats maliens tombés au Vietnam sans même savoir qu'ils étaient en train de mourir pour empêcher à un peuple colonisé comme eux, de se libérer de l'oppression française.  ---------- A la fin de la deuxième guerre mondiale, les Vietnamiens ne veulent plus être une colonie française. Ils déclenchent alors une rébellion qui pendant près de dix ans, va coûter la vie à 92.000 soldats français. C’est ce que disent les chiffres officiels français. Mais lorsqu’on cherche à éplucher les détails, on constate que sur les 92.000 soldats français tués au Vietnam, seulement 19 000 sont véritablement Français. Tout le reste est fait des soldats provenant des colonies françaises d’Afrique, dont 43.000 Maliens et 30 000 Sénégalais comme spécifient les chiffres officiels français. Cela signifie que sur 92.000 morts du contingent français, 73.000 étaient des colonisés, des africains, des gens qui, privés de leur liberté, ont été contraints d’aller mourir pour une cause de prédation et de domination qui n’était pas la leur. Ces 73.000 africains ont été contraints d’aller tuer 500.000 vietnamiens vivant dans les mêmes conditions d’esclavage colonial qu’eux, mais qui ont commis la seule faute de refuser la domination culturelle, économique, religieuse, linguistique et politique d’un pays prédateur comme la France.
Lire le contenu