Ainsi, le Niger devrait passer de 4'1% de croissance en 2023 à plus de 11%, qui risque de battre tous les taux de croissance sur le continent africain en 2024. Les prophètes de mauvaises nouvelles des médias mensonges et leurs proxys africains n'ont qu'à bien se tenir. Car j'ai peur que les mauvaises nouvelles pour eux, d'une bonne santé de l'économie des pays de l'AES vont bientôt s'accumuler. Le Niger est déjà sur le bon chemin de coopération avec la Libye soit pour combattre efficacement les terroristes islamistes que pour utiliser le port libyen de Torbruk pour désenclaver les 3 pays de l'AES et gagner 15 jours de mer sur leurs voisins, en passant par la mer rouge et le canal de suez depuis la Russie et la Chine, plutôt que de contourner l'Afrique.
Lire le contenu