En quoi cela peut-il être intéressant pour un jeune entrer dans un parti politique ? C'est la question que je m'étais posée en retournant dans mon pays le Cameroun en 1992 tombant nez à nez avec une campagne politique pour les premières élections présidentielles pluraliste du pays, intégrant plusieurs partis politiques. Mais cette question était restée sans réponse. En me basant de mon expérience italienne, je trouvais insensé de voir tous ces entrepreneurs se bousculer pour prendre la carte d’adhésion au parti au pouvoir. Certains payaient même des sommes faramineuses pour intégrer le Comité Centrale de ce parti. Je trouvais cette démarche inutile, et même ridicule et cela démontrait à profusion que c'était des personnes qui étaient devenues riches certes, mais à qui il manquait beaucoup de culture et de sens de discernement, pour comprendre qu'ils n'avaient pas besoin de s'agenouiller à ce point, devant la politique, à partir du moment où ils avaient réussi à imposer le seul rapport de force qui rend impérative et inévitable, le respect de la part de tout parti politique au pouvoir : être capable de créer des emplois, beaucoup d'emplois, dans un climat de grand patriotisme pour assurer la cohésion sociale dans le pays.
Lire le contenu