Leçon à retirer : Certains s'étaient empressés à m'expliquer que tout va si ma' au pays qu'il vaut mieux être chauffeur livreur au Canada que doyen dans une université camerounaise. Le démenti de l'interesse montre bien que tout le monde n'est pas fou dans ce pays et qu'avant de laisser votre poste pour le Canada soi-disant parceque tout va mal au pays, réfléchissez encore et encore. Où vont à l'école mes enfants ? Là où ils sont nés et ont grandi. Pourquoi doivent-ils naître en Europe et aller étudier au Cameroun ? Cela Répond à quelle logique ? Pourquoi moi-même je ne rentre pas ? Rentrer où ? Le monde est ma maison, comme pour tout industriel.
Lire le contenu