« The reparations debate is threatening because it completely upends the usual narrative of development. It suggests that poverty in the global south is not a natural phenomenon, but has been actively created. And it casts western countries in the role not of benefactors, but of plunderers . » (Le débat sur les réparations est menaçant car il bouleverse complètement le récit habituel du développement. Cela suggère que la pauvreté dans les pays du Sud n'est pas un phénomène naturel, mais qu'elle a été activement créée. Et cela jette les pays occidentaux dans le rôle non pas de bienfaiteurs, mais de pillards.)
Lire le contenu