Et nous sommes tous allés au catéchisme ou à l'école coranique, pour rentrer dans les rangs, célébrant quelques années plus tard, une fois devenus grands, la docilité et la servitude du salariat sous un patron blanc de préférence, comme une fatalité heureuse. Et plus nous nous éloignions de l'âge d'innocence, et moins il y avait quelqu'un sur notre chemin, pour faire rejaillir tous ces génies cachés. Quel gâchis toute cetre ingéniosité de notre enfance !!! N'est-ce pas donc un devoir pour les rescapés du système prédateur, le peu de rebelles intègres, non achetables, patriotes, encore restés parmi nous, de faire en sorte que ces enfants aujourd'hui aient plus de chance que nous, pour faire émerger leurs créativités ?
Lire le contenu