Nous la poursuivrons aussi longtemps qu'il le faudra pour la lutte pour l'indépendance de l'Ukraine ?  Même les enfants de la maternelle savent que l’Ukraine n’a pas une chance sur 1 milliard de sortir victorieuse de ce conflit contre la Russie. Qu’est-ce qui peut donc pousser un dirigeant de la  première puissance économique d’Europe à mentir de la sorte ?    Quand la victoire de la Russie sera proclamée dans quelques mois ou dans quelques années, que dira Scholz pour se rectifier, pour se corriger ? Si nous sommes à ce point tragique de l’histoire, c’est bien parce que l’Allemagne a refusé d’utiliser son influence pour contraindre les Ukrainiens à appliquer les accords dits de Minks-2. C’est-à-dire en autorisant les 2 républiques du Dombass, la liberté de parler et écrire dans leur langue maternelle.  Mais aussi, en accordant une large autonomie au ces 2 Républiques.  Angela Merkel n’a pas osé le faire. Et aujourd’hui, c’est la moitié de l’humanité qui risque d’en payer les conséquences.  Le pire de tout cela est qu’au moment où Scholz donne cette interview en étant encore à Kiev, c’est la Russie qui baisse de plus de 60% la quantité de gaz livré à l’Europe, en invoquant ironiquement une panne mécanique.
Lire le contenu