Pendant que les russes et les ukrainiens meurent au front, les africains viennent quémander à manger, malgré leurs 30 millions de km2 ensoleillés pendant 12 mois Les hommes africains sont des experts sur les réseaux sociaux en tout et en rien dans la vie réelle, puisqu'ils sont incapables de nourrir leurs populations et de venir à bout de la misère du continent. Pendant que l'Ukraine annonce de perdre chaque jour 100 militaires au front et 500 blessés, les hommes africains, bien portants, ont le courage de venir frapper à la porte de la Russie pour ne pas mourir de faim. Et cela, sans le moindre sentiment de pitié pour le malheur des militaires russes et ukrainiens qui meurent au front. Sans empathie ni compassion pour la douleur de la guerre toujours en cours, arrivée à son 109 jour, les africains savent exceller dans le fait de mettre en scène, leur complète incompréhension du monde dans lequel nous vivons, ses rouages, ses règles et ses contradictions.
Lire le contenu