Le lobby des producteurs de produits phytosanitaires a réussi un exploit au Cameroun : sponsoriser les universités et écoles d'agriculture où on n'enseigne plus comment on fait pousser une plante, mais comment la faire pousser vite en utilisant les produits chimiques, sans à aucun moment que la société débatte des conséquences d'un tel geste qu'on croit anodin. 
Lire le contenu