Le tout est une question de rapport de force. Pendant 2 siècles, les Européens étaient ceux qui effrayaient tout le monde entier avec l'argent. Là, c'est la Chine qui lui sort le Joker. Et surtout, sans lever de fonds, encore moins, sans demander des prêts bancaires, mais uniquement sur fonds propres. Ce que Tesla a éré incapable de faire pour sa Giga Facrtory de Shanghai, son usine la plus importante, au point où ce sont 4 banques chinoises qui lui ont donné 600 millions de dollars. Voilà BYD qui démontre que pour une usine secondaire, en Turkie, elle peut mettre toute seule 1 milliard de dollars sur la table. C'est à cette démonstration de force que les Occidentaux ne sont pas habitués, venant de la part des autres peuples du monde. Nous verrons dans les prochains mois, comment le message sera perçu en Europe, par les naïfs qui répètent depuis des mois qu'en augmentant le taux de douane, on sauvera l'industrie automobile en Occident.
Lire le contenu