Dans les budgets annuels des pays africains, chaque année il y a bel et bien l'argent à investir dans l' élevage, et plus précisément dans le secteur de la première source de protéine animale de tous les pays africains qu'est le poulet de chair. Mais le déficit des gouvernements africains en intelligence économique et stratégique les expose non préparés à la guerre économique en cours, ce qui limite comme on pouvait le prévoir, leur autonomie alimentaire. A la Pougala Academy, la première école de guerre économique du continent africain, nos apprenants savent comment tirer profit d'un secteur aussi prometteur et rentable que celui avicole. Mais il faudra qu'un jour, les dirigeants africains comprennent qu'ils ne peuvent pas continuer d'enfoncer leur tête dans le sable, pour ne pas voir qu'ils vont droit dans le mur, s'ils n'y sont pas déjà en finançant les petits éleveurs individuellement tout e' sachant qu'ils ne feront jamais le poids devant les mastodontes du secteur avicole.
Lire le contenu