Ce qui me fait rire sur les commentaires des experts français sur leurs plateaux de télévision par rapport à ce communiqué du gouvernement burkinabé est qu’ils ne comprennent pas ce qui leur arrive. Ils ont passé 60 ans à émettre en Modulation de Fréquence (FM) dans tous les villages africains meme là où il n’y avait pas de courant électrique pour être certain de contrôler la moindre pensée des africains pour intérioriser la propagande coloniale française et britannique pour convaincre les africains à intérioriser leur infériorité. Cette imposture pour convaincre sa victime que la pauvreté était une bonne option pour l’Afrique, a marché pendant 60 ans, jusqu’à l’arrivée sur la scène mondiale de l’offre d’un nouveau monde par deux pays : la Russie et la Chine. Après moins de deux ans d’alliance avec la Russie, selon les indiscrétions, le Mali a obtenu de la Russie, l’accord pour fabriquer et mettre en orbite basse le premier satellite artificiel de l’histoire du Mali. Pour la première fois, le Mali sera doté des moyens technologiques pour observer tout son territoire et garantir lui-même sa propre sécurité. La Russie l’a déjà fait avec l’Algérie qui a déjà lancé en orbite 4 satellite d’observation fabriqués en Algérie par l’institut national de conquête spatiale algérienne. C’est une opportunité impensable pour les pays qui ont choisi l’alliance avec les pays européens comme la France. Voilà expliqué pourquoi de nombreux pays africains sont propriétaires de leurs satellites mis en orbite surtout par la Russie et la Chine, comme l’Afrique du Sud, l’Angola, l’Égypte, l’Algérie, et bientôt le Mali, mais aucun pays francophone. Aucun pays sous la France n’est une puissance militaire.
Lire le contenu