Dans le principe scientifique de la sélection naturelle de l’évolutionnisme tel que décrite par Darwin dans son livre publié après sa mort, pour éviter les foudres des créationnistes, il en ressort que les plus faibles sont appelés à disparaître et ne resteront debout que les plus forts. Parce que les seuls adaptés aux conditions draconiennes de vie, soit parce qu’ils ont su s’adapter, soit parce qu’ils ont eu la force d’écraser les plus faibles pour prendre leur place. C’est dans cette configuration que malheureusement, les africains jouent aux abonnés absents. Et le pire est qu’ils sont absents là où il est question de leur survie comme espèce menacée, comme race en voie de disparition. Dans cette leçon, il n’est utile à personne que nous fassions dans le complotisme et crier que les autres ne nous veulent pas. Je crois plus intéressant de nous mettre devant nos propres responsabilité ou pire notre irresponsabilité à bagarrer efficacement pour nous imposer et sécuriser notre propre espace vitale.
Lire le contenu