A la page 137 de « Lettre à la jeunesse africaine » p. 137 Fanon écrit : « Jeunesse d’Afrique, de Madagascar, des Antilles, où que vous soyez, il faut que vous sachiez que le moment est arrivé pour nous tous d’unir nos efforts et d’assener le coup de grâce à l’impérialisme français… Jeunesse africaine ! Jeunesse malgache ! Jeunesse antillaise ! Nous devons, tous ensemble, creuser la tombe où s’enlisera définitivement le colonialisme ! »
Lire le contenu