Dans la guerre économique entre les nations, ce qu’on n’attend de l’intellectuel africain n’est plus de dire aux autres ce qu’ils doivent faire. Mais d’aller lui-même sur le terrain pour montrer aux autres comment on fait. Car nous ne serons pas jugés sur notre discours sur ce qu’on raconte de faire en faveur du continent africain, ou de notre pays d’origine, mais sur ce que nous avons réussi à réaliser en Afrique même.
Lire le contenu