LES CHOSES NE VONT PAS SE PASSER COMME PREVUES Le penseur chinois de l'éducation, Confucius, de son vrai nom : Zhongni Kong Qiu, né le né le 28 septembre 551 avant notre ère à Zou et mort le 11 mai 479 avant notre ère à Qufu en Chine a écrit : "Dis-moi et j’oublierai. Montre-moi et je m’en souviendrai peut-être. Fais-moi participer et je comprendrai". Parfait fidèle des théories du grand maître chinois dans l'éducation de masse, ce matin là, j'avais mis au programme, non pas d'expliquer ou de montrer comment faire, mais de produire ensemble avec les élèves du Lycée de Baboné, de la crème glacée avec de la poudre de maïs et de patate douce, avec des parfums naturels à base de jujube et pastèque, c'est à dire avec les 100% d'ingrédients provenant de leur village. Il est 7:30, ce matin du 12 février 2018. A sur l'axe central de Bafang, les chargeurs de bus de transport s'affairent pour ramasser les derniers clients vers Douala. La déléguée régionale entre dans la ville avec 3 délégués départementaux qui l'accompagnent. Je les invite à prendre un bouillon bien pimenté de chez nous, dans un tourne-dos proche du lieu de la rencontre. Lorsqu'ils arrivent, la propriétaire des lieux les voyant descendre d'une voiture 4x4 marquée CA (Corps Administratif) s'active immédiatement à nettoyer, mieux, à lustrer leur table et laissant la mienne avec toute la saleté. Mon habillement y étant certainement pour beaucoup. J'étais simplement habillé alors que mes hôtes étaient en cravate. Et puis on descend vers le lieu du rendez-vous à 8:h00. Mais aucun élève du Lycée de Baboné à l'horizon. A 9:00, toujours rien. Ni les enseignants, ni même un élève sur la soixantaine attendue, Personne !
Lire le contenu