Il s'agit de 1,6 millions de personnes en 3 jours et 12 heures, sans aucune promotion de ma part. C'est la preuve que j'avais raison de faire le pari sur une autre jeunesse africaine, celle avide de la connaissance et de l'information, de la bonne information. Depuis le début de la guerre en Ukraine, tous les abonnés à ma page depuis l'Afrique de l'Ouest ont été coupés du paiement par téléphone, sans aucune explication. Nous sommes en guerre et cela ne sert à rien de pleurnicher quand on nous fait ce genre d'hostilité pour vous empêcher de vous abreuver à ma source.
Lire le contenu