J'ai eu très honte comme africain de voir le président de l'Union Africaine Macky Sall aller s'agenouiller en Russie en pleine guerre d'Ukraine pour demander le blé pour nourrir les africains. C'est la preuve que nous avons à faire à des politiciens qui ne comprennent même pas c'est quoi le ridicule et la honte quand on dispose de 30 millions de km2 et on n'arrive pas à nourrir une population d'à peine 1 milliard d'habitants, au point d'aller supplier un pays lui-même sous sanction de nous sauver de la famine. Dans cette situation, il n'y a que la révolution pour venir à bout du problème. C'est conscient de cette incapacité de nos états non pas à résoudre certains de nos problèmes, mais d'abord à les comprendre que je forme depuis 2014 des guerriers de cette nouvelle révolution pour permettre à notre continent de rattraper son retard abyssal, dans la production agricole. Les administrations coloniales encore en action en Afrique continuent dans la figuration de croire que l'agriculture veut dire savoir produire du riz, du manioc, du maïs ou des pommes de terre. Ils n'ont vraiment rien compris.
Lire le contenu