La diaspora africaine ne tire aucun profit de la nouvelle ère qui s'ouvre à l'Afrique avec les nouveaux partenaires comme la Chine avant et plus récemment, la Russie. Les relations entre la Chine et l'Amérique du Sud est surtout tenue par les intellectuels sud-américains qui l'orientent pour développer plus rapidement leur continent. Alors que la relation entre la Chine et l'Afrique est surtout tenue par les commerçants africains de pacotilles qui n'apportent aucun essor au développement du continent. Où sont donc passés les intellectuels africains pour ne pas faire comme les sud-américains ? Comment les africains de la Diaspora peuvent s'organiser pour orienter différemment ces relations avec de nouveaux partenaires ?
Lire le contenu