C’est la même considération que fait la Chine pour sa décision d’investir son argent plutôt dans les bons de Trésor américain. Avec environ 1200 milliards de dollars de possession des bons de trésors des Etats-Unis, la Chine est le premier créancier de ce pays. Le taux de rémunération sur 10 ans est de 2,3% par an. Ce qui veut dire que sans rien faire, la Chine encaisse uniquement d’intérêt sur sa dette la somme de 27,6 milliards de dollars chaque année. En d’autres mots, sans avoir besoin d’aller construire les centrales hydroélectriques aux Etats-Unis, en prêtant à ce pays 1200 milliards de dollars sur 10 ans, la Chine encaisse chaque année, 27,6 milliards de dollars, sans rien faire, non pas comme remboursement de sa dette, mais uniquement comme les intérêts sur cette dette. Ceci est sans compter le fait que la cité autonome de Hong-Kong reçoit chaque année du gouvernement américain, une somme autour de 2,7 milliards de dollars, comme l’intérêt sur son argent de 118 milliards de dollars prêtés au gouvernement américain dans l’achat de ses bons de trésor.
Lire le contenu