On dit que l’ignorant est celui qui est sans savoir, celui qui n’est pas instruit de certaines choses. Je crois au contraire que l’ignorant n’est pas celui qui n’a rien appris, mais celui qui a appris des choses erronées. Ce n’est pas ce que nous connaissons qui nous fragilise, mais ce que nous croyons connaitre et qui dans la réalité est faux ou n’existe pas. Il n’existe pas de vérité absolue. Ce que nous voyons et apprécions est souvent le fruit d’un mélange bien dosé entre les expériences passées et l’influence que notre environnement exerce sur nous.
Lire le contenu