Être africain aujourd’hui c’est la meilleure des chances que peut avoir un individu, car ce n’est qu’en Afrique que vous pouvez trop facilement écrire votre nom dans les livres d’histoire de la meilleure des façons.  En contribuant à changer le sort des habitants du continent.  Nous avons été à la même école que tous les autres : asiatiques, européens etc. Et en classe, ils n’avaient pas des meilleures notes que nous.  Il n’est pas donc possible qu’après l’école, l’africain soit resté le seul qui refuse de façonner son milieu pour l’adapter à son confort et à son bonheur personnel d’abord et collectif ensuite. 
Lire le contenu