Et puis, en pleine guerre en Ukraine, il y a une information confidentielle qui est tombée et aucun africain n’a réagi. Nous avons appris que le 3 mars 2022, la France a proposé de l’eau potable venant d’Afrique et plus précisément du Congo, à l’Arabie Saoudite, contre le pétrole. Nous sommes le mardi 11 octobre 2022, au Parlement français. Le ministre français de la transition écologique Christophe Béchu répond aux questions du député Gabriel Amard (LFI) : "Alors que nous venons de connaître une terrible sècheresse, la présidence de la République envisagerait de troquer 4 milliards de m3 d'eau par an contre des hydrocarbures ?" Et le ministre de lui répondre : « Des rencontres se sont tenues entre des porteurs de projet et des conseillers » (…) « Ce projet n'a pas franchi la barrière des conseillers et en aucune manière nous l'envisageons ». Le ministre cherche à noyer le poisson.
Lire le contenu